S'aimer comme on se confine: “گواهی می دهد که ناامیدکننده های وحشتناک ، در فایت لعامور par écrit”


Translating…

L’amour les rapproche alors même qu’ils ne peuvent pas se rencontrer physiquement, en pleine pandémie due au coronavirus ; ils nous racontent leur histoire confinée. Cette semaine, Didon, 49 ans, consultante à Paris, témoigne.

Par Eric Collier Publié le 03 mai 2020 à 19h00 – Mis à jour le 04 mai 2020 à 07h14

Temps de Lecture 5 min.

Article réservé aux abonnés

Amours confinés
Amours confinés boutanquoi

Un dimanche solitaire de mars, j’ai une amie au téléphone, à qui je confie mon ras le bol d’être seule, mes enfants loin, et derrière moi plus d’un an de retraite sentimentale, beaucoup trop de déceptions, lassée des « plans foireux ». L’après-midi, j’ai rendez-vous sans grand enthousiasme dans mon quartier, avec B., croisé sur Tinder, dont la conversation m’a plu, même si physiquement ce n’était pas la folie.

Je me pose dans cette brasserie de quartier et je le vois arriver, il regarde son téléphone, je lui écris que je suis à gauche, au fond. Il me plaît beaucoup plus en vrai qu’en photo, il est grand, costaud, un petit côté bad boy chic. Nous parlons trois heures autour d’un thé, j’échange comme souvent des plaisanteries avec les serveurs et les clients qui se posent à côté. Je suis une habituée du quartier, j’y suis connue et j’y rencontre un certain succès. Je vois que ça lui déplaît, il a l’air du genre à ne pas apprécier que sa compagne soit un peu familière ou sous les regards des autres hommes.

Il pleut quand nous sortons, il me propose de me déposer en voiture chez moi, même si j’habite tout près. Nous n’avons pas de parapluie et nous sommes trempés, je ne trouve pas que ce soit super romantique, je suis plutôt mal à l’aise, je me sens un peu ridicule et je me dis que lui aussi. Il m’explique que cette voiture est la sienne, pas son véhicule de fonction – j’ai appris qu’il travaillait au ministère de l’intérieur, que son travail est sensible. Il est assez mystérieux, je sens qu’il aime beaucoup ce qu’il fait. Il aime énormément l’art aussi, ce qui nous rapproche, mon père est un artiste réputé et talentueux.

Je reçois très vite des messages où il me dit qu’il aimerait beaucoup me revoir vite, je lui réponds que c’est réciproque. Il me propose un rendez-vous dans dix jours, ce que je trouve très éloigné. Nous décidons finalement de nous voir le dimanche suivant, sauf que sa fille tombe malade et que le confinement est prononcé le lundi 16 mars.

Depuis, nous avons noué une histoire d’amour très forte, tissée de centaines de messages, de vidéos, de photos, d’appels. Nous nous écrivons 30 messages par jour, nous devenons de plus en plus proches, intimes, fusionnels mais à distance…

Nous sommes très frustrés de ne pas pouvoir nous voir. Je suis en colère parce qu’il n’outrepasse pas la règle que je trouve absurde, d’autant qu’il a attrapé le virus comme sa fille, qu’il a été guéri et testé négatif. Je remarque qu’il est très respectueux des règles, alors que moi je suis très désobéissante, je vis mal le confinement, je le conteste et je sors mon chien tant que je peux. Je vais prendre un apéro clandestin chez une voisine du quartier, qui est déjà aussi venue un soir. Bien sûr, je me tiens à distance de tout le monde, je vais au bois, je suis attentive à ne pas approcher qui que ce soit à moins de 3 mètres.

Il vous reste 57.27% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.

 

Read More